• le mouvement "Journée de retrait de l'école"

    Vous avez peut-être entendu parler d’un appel au boycott de l’école, lundi 27 janvier 2014, par des parents colportant des rumeurs sur un point des futurs programmes



    C'est un mouvement porté par certains groupes extrémistes notamment par Farida BELGHOUL qui a organisé cette action dans plusieurs communes du département : Bagneux, Asnières, Nanterre, Gennevilliers, Villeneuve La Garenne et Colombes.

     Des parents ont reçu un texto mettant en cause l'Education nationale au motif qu'elle promeut la théorie du genre.

     Cette théorie distingue l’identité sexuelle biologique de l’identité sexuelle pratiquée. Cette dernière étant considérée comme construite socialement et culturellement.

    « la théorie du genre condamne les pratiques éducatives fondées sur des stéréotypes » maintenant la femme en position d'infériorité. L'expression « théorie du genre » est ainsi liée aux débats suscités par l'ouverture du mariage aux couples de même sexe.

    Vincent Peillon,  ministre de l'Éducation nationale a déclaré en juin 2013 : « je suis contre la théorie du genre, je suis pour l’égalité filles/garçons.

     En réalité, à l'école primaire, il n'y a aucune volonté d'enseigner la théorie du genre, ni à travers de nouvelles méthodes didactiques, ni à travers de nouveaux cours d'éducation sexuelle en bas-âge, mais il sera simplement question de sensibiliser les élèves aux notions d'égalité des sexes et de respects entre garçons et filles.

     Un programme expérimental à l'école primaire "l'ABCD de l'égalité" est en cours cette année dans quelques académies et sera étendu à la rentrée 2014

    Il vise à éduquer à l’égalité garçon-fille et à travers elle, à lutter contre les discriminations sexuelles. Des modules sont proposés cette année dans plus de 600 classes de la grande section de maternelle au CM2, avant d’être généralisés.

     L’objectif affiché est d’ « amener dès le plus jeune âge les élèves à s’interroger sur leurs représentations du monde, les freins qu’ils s’imposent à eux-mêmes parce que filles, parce que garçons, le respect qu’ils se portent, etc. » et de « prévenir très tôt les phénomènes d’autocensure comme ceux de violence, donner confiance en eux, aux filles comme aux garçons, pour simplement être soi en ne se laissant pas enfermer dans des carcans et des rôles prédéterminés et inégalitaires. »

    Pour en savoir plus, lisez l’article: l'ABCD de l'égalité

     

     Pour répondre à ce mouvement de retrait, Le 29 janvier, des organisations syndicales d’enseignants et de jeunesse lancent une campagne contre l’extrême droite, ses idées et ses pratiques.

     La fcpe nationale considère que le projet pédagogique « ABCD de l’égalité » développe l’esprit critique et peut permettre de lutter contre tous les stéréotypes : racistes, d’âge, de classe, etc.

     Le ministre Vincent Peillon demande aux directeurs et responsables d’établissements de convoquer les parents qui ont retiré leurs enfants de l’école afin de leur expliquer « la réalité des choses »


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :